Coronavirus : a-t-on plus de risques de tomber malade en restant à la maison qu'en retournant à l'école, comme l'affirme Jean-Michel Blanquer ?

Benoît Zagdoun

Les enfants sont moins infectés par le virus que les adultes, et quand ils le sont, c'est surtout au sein de leur famille qu'ils sont contaminés. L'affirmation du ministre est toutefois plus valable pour les élèves que pour les adultes.

Le retour des élèves dans les salles de classe après deux mois de fermeture est, pour Jean-Michel Blanquer, l'enjeu majeur du déconfinement. Il en a même fait "une question d'honneur". Le ministre de l'Education nationale veut que tous les enfants aient pu retrouver leur école "au moins une fois" d'ici à la fin du mois de mai. Alors que l'épidémie de coronavirus est toujours active sur le territoire, bon nombre d'enseignants, de parents d'élèves et de maires ne cachent pas leur inquiétude.

Au premier jour de la fin du confinement, lundi 11 mai, le ministre a tenté de rassurer les plus réticents. "Il y a plus de risques à rester chez soi qu'à aller à l'école", a-t-il affirmé au micro d'Europe 1, s'attirant aussitôt un déluge de critiques sur les réseaux sociaux. Jean-Michel Blanquer, qui assure s'appuyer sur l'avis de pédiatres, dit-il vrai ou "fake" ?

Les enfants sont moins malades que les adultes

La Société française de pédiatrie relève que "les données pédiatriques concernant l'infection à Covid-19 sont rassurantes". En son sein, le groupe spécialisé dans les pathologies infectieuses pédiatriques (GPIP) précise que, "contrairement aux situations observées avec de nombreux virus respiratoires", "les enfants sont moins souvent porteurs du Sars-CoV-2 que l'adulte".

Non seulement les enfants sont moins infectés par la maladie, mais ils tombent moins (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :