Coronavirus : supprimer le changement d'heure pour lutter contre la pandémie ?

·3 min de lecture
A Jérusalem (Photo by Emmanuel DUNAND / AFP)
A Jérusalem (Photo by Emmanuel DUNAND / AFP)

Partout dans le monde, les initiatives se multiplient pour ralentir la propagation du coronavirus. Exemple en Israël avec cette proposition originale : rester à l’heure d’hiver. Une initiative qui fait écho en France, où le débat sur la suppression du changement d’heure n’est pas clos.

Ce n’est clairement pas la préoccupation majeure des Français en ce moment - à part pour noter que dans la nuit du 28 au 29 mars, la durée du confinement sera amputée d’une heure, ce qui est toujours bon à prendre. Mais la question du maintien ou non agitait le pays il n’y a pas si longtemps. Et Israël vient ajouter un peu d’eau au moulin avec une décision parfaitement d’actualité.

Interdiction de flâner

Le ministre de l’Intérieur Aryé Dery a déclaré, dimanche soir, être favorable à un report du passage à l’heure d’été, initialement prévu pour la nuit du 26 au 27 mars dans son pays. L’objectif, éviter que les gens ne profitent de l’heure de clarté supplémentaire pour flâner dans les rues le soir. "Cette décision a été discutée pendant plusieurs jours, et approuvée par le Premier ministre Benyamin Netanyahou", a affirmé le ministre. "L'initiative viserait à empêcher les enfants et les personnes âgées de sortir pendant les heures de clarté supplémentaires", a-t-il expliqué, préconisant un changement d'heure fixé au 1er mai.

Israël multiplie les mesures drastiques pour limiter la virulence de la pandémie sur son territoire. Très rapidement, les voyageurs étrangers atterrissant en Israël ont été soumis à une quarantaine de quatorze jours. Cela n’a pas empêché les cas de se multiplier : lundi matin, Israël recensait 1 238 personnes contaminées par le coronavirus, dont 24 dans un état grave, selon le dernier bilan rendu public par le ministère de la Santé.

Changement d’heure et accidents de la route

Quant à la question du changement d’heure en Europe, elle devrait être réglée en 2021, date prévue de la fin du changement d’heure après un vote du Parlement européen. S’il avait été instauré (en 1976 en France, en 1998 dans toute l’Europe) pour réduire la facture énergétique, ses influences négatives sur les rythmes biologiques ont depuis été pointées du doigt. Ainsi, note le ministère de l’Intérieur, la période des premières semaines après le passage à l’heure d’hiver est “marquée par un pic d’accidentalité de +50% des accidents de piétons pour la seule tranche horaire 17h-19h (et +18% sur la tranche horaire 7h/9h)".

Un problème qui ne se pose pas vraiment en ce moment.

TOUT SAVOIR SUR LE CORONAVIRUS

>> Comment attrape-t-on le Covid-19 ?
>>
Pour qui le Covid-19 est-il dangereux ?
>>
Quels sont les symptômes du Covid-19 ?
>>
Pourquoi la création d'un vaccin prend autant de temps ?
>>
Pourquoi parle-t-on de "cluster" ?
>>
Comment parler du Covid-19 à ses enfants ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles