Coronavirus : la Suède serre la vis

Dans un pays où aucun confinement n'a été décrété, où le port du masque n'est pas recommandé et où les restaurants et cafés n'ont pas baissé leur rideau, c'est un revirement spectaculaire qu'a opéré lundi 16 novembre le Premier ministre suédois, Stefan Löfven. "C'est maintenant une norme qui doit s'appliquer à toute la société, à toute la Suède. N'allez plus à la salle de sport, n'allez plus dans les librairies, n'organisez plus de dîners, plus de fêtes, annulez tout, a-t-il déclaré. Pensez aux distanciations sociales". Une explosion du nombre de cas Désormais, les rassemblements publics sont limités à huit personnes. Un brutal changement de stratégie alors qu'il y a un mois à peine, le pays avait relevé à 300 la jauge maximale pour les rassemblements culturels et sportifs. C'était avant que la courbe des nouveaux cas n'explose : de 106 pour un million d'habitants le 25 juin, elle est passée à 422 le 12 novembre.