Coronavirus : les stations-service indépendantes sont en grande difficulté

Il n'y a pas un client pour faire le plein dans une station-service indépendante. C'est un constat désormais quotidien pour sa gérante. "Au mois de mars, on a fait 50% de chiffre d'affaires en moins, vu qu'il n'y avait plus de clients. On a travaillé le matin, et puis on fermé l'après-midi", explique Yveline Hervé, gérante d'une station-service à Antibes (Alpes-Maritimes).Chute vertigineuse des ventes de carburant Le carburant qui sort des pompes se vend à perte. Car, depuis qu'il a été stocké en mars, les prix ont chuté. Plus de 4 000 sociétés seraient directement menacées sur les 11 200 que comptent la France. Dans une autre station-service, il n'y a pas d'attente à la pompe. "C'est mon premier plein depuis le début du confinement", précise un automobiliste. "Normalement, je fais un plein par semaine pour mon travail. Là, je suis à un plein par mois", affirme une autre conductrice. Selon les représentants, les ventes de carburant ont chuté de 70 à 85% depuis le début du confinement. Le ministre de la Transition écologique indique qu'un projet d'aide aux petites stations indépendantes est à l'étude.