Coronavirus : pour les soldats français au départ ou au retour d'opérations extérieures, le dépistage est systématique

franceinfo

Sous un grand hangar du Fort de l'Est, en région parisienne, les militaires patientent en file indienne avant de s’enregistrer pour effectuer un test PCR, ce test nasal qui permet de détecter la présence du Covid-19. Ils arrivent du Tchad, du Mali ou du Niger, en cette fin du mois de mai. "On nous a convoqués ici à partir de 8h30, indique le colonel Jean-Charles, et par ordre alphabétique, les gens sont les uns derrière les autres et ils vont se faire tester."

>> Retrouvez les dernières informations sur la pandémie dans notre direct

La lutte contre le coronavirus en France passe par des dépistages et les militaires, qu’ils partent ou rentrent d’opérations extérieures ("opex"), doivent désormais s’y soumettre. C’est le cas de ces 120 soldats tout juste revenus du Sahel : à peine arrivés en France ils sont cantonnés au Fort de l’Est, en région parisienne, pendant 48 heures. "En fonction des résultats les gens seront mis dans des catégories, poursuit le colonel Jean-Charles. S'il y a des gens qui sont dépistés comme étant positifs, ils seront dans une catégorie considérée comme rouge. Donc, ils seront isolés. Et pour les autres, ils seront considérés comme étant jaune. Ils feront une quatorzaine à la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi