Coronavirus : « Une seule mesure pour 2,7 millions d’étudiants, c’est insuffisant », juge Paul Mayaux, président de la Fage

Propos recueillis par Delphine Bancaud
·1 min de lecture

INTERVIEW - Paul Mayaux, président de la Fage, le premier syndicat étudiant, attendait l’annonce de mesures financières et sociales lors de la conférence de Jean Castex

Paul Mayaux, président de la Fage
Paul Mayaux, président de la Fage

Apporter une première réponse à la détresse étudiante. Ceux de première année à l’université pourront reprendre par demi-groupes les travaux dirigés en présentiel à partir du 25 janvier, a annoncé jeudi Jean Castex. Cette mesure s’étendra ensuite, « si la situation sanitaire le permet, aux étudiants des autres niveaux », a ajouté le Premier ministre, en exprimant la « préoccupation » du gouvernement face au « profond sentiment d’isolement, mais aussi les vraies difficultés pédagogiques » des étudiants.

Jean Castex a indiqué qu’il recevrait dès vendredi matin la communauté universitaire et les organisations syndicales étudiantes aux côtés de Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur, « pour préciser les conditions de ce retour progressif en présentiel ». Mais pour (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Comment Erasmus compte booster la mobilité des jeunes français dans les prochaines années
Coronavirus : « Les indicateurs de mal-être des étudiants sont au rouge »
Coronavirus : Souci d’organisation, triche, étudiants malades… Pourquoi les partiels sont-ils chamboulés dans les universités ?