Coronavirus: Selon Christophe Castaner le traçage numérique n’est « pas dans la culture française »

20 Minutes avec AFP

SURVEILLANCE - C’est le comportement des Français qui fera que le gouvernement n’aura « pas besoin de mettre en place ces systèmes qui atteignent la liberté individuelle de chacun »

Le ministre de l’Intérieur a tenté de rassurer jeudi soir face aux craintes d’une surveillance trop poussée de la population. L’hypothèse d’un traçage des données pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, « n’est pas dans la culture française » et « nous n’y travaillons pas », a ainsi déclaré Christophe Castaner.

Regarder ce qui se fait à l’étranger

Cependant, pour que cette idée ne se concrétise pas, il en va seulement de la responsabilité des citoyens quant au respect du confinement. « Je fais confiance aux Français pour que nous n’ayons pas besoin de mettre en place ces systèmes qui atteignent la liberté individuelle de chacun », a expliqué le ministre sur France 2 à propos du traçage numérique, également nommé backtracking. Christophe Castaner a toutefois rappelé qu’un « groupe d’experts a fait un diagnostic de tout ce qui se passait dans les pays étrangers ».

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus: Angela Merkel rejette l'idée des corona bonds lors du sommet européen
Confinement : Christophe Castaner annonce 225.000 PV dressés
Coronavirus : Olivier Véran ne veut pas prendre « de pari sur la santé des Français » avec le traitement à la chloroquine