Coronavirus : le secteur aérien à l'agonie

L’horizon d’un regain de l’activité aérienne s’éloigne encore un peu plus et les nouvelles mesures contre la pandémie de coronavirus replongent les 290 compagnies aériennes mondiales dans la tourmente, avec une perte estimée à plus de 32 milliards d’euros en 2021. Après une embellie constatée pendant les fêtes de fin d’année, Air France subit de nouveau la crise de plein fouet. La compagnie n’assure que 45% de ses vols avec des avions loin d’être remplis. Selon sa direction, Air France perd plus de dix millions d’euros par jour. EasyJet et Ryanair souffrent Les compagnies à bas coûts ne sont pas épargnés. Alors qu’EasyJet n’utilise que 10% de ses capacités, Ryanair prévoit la pire perte annuelle de son histoire : environ 900 millions d’euros. La société a dû supprimer 3 000 emplois, soit 15% de ses effectifs. Le secteur aérien ne pense pas se rattraper avec les vacances de Pâques, mais espère retrouver une dynamique positive cet été.