Coronavirus : saturation des hôpitaux, que disent les chiffres ?

La France enregistre toujours plus de contaminations et de malades. L’hôpital peut-il faire face ? "Il va tenir parce qu’il va augmenter progressivement ses capacités d’absorption", explique Damien Mascret, médecin et journaliste France Télévisions, sur la plateau du 13 Heures du vendredi 6 novembre. Concernant les capacités de réanimation, elles étaient de 5 800 durant la première vague, de 6 500 au 30 octobre et le potentiel peut grimper à 10 700, alors que plus de 4 200 personnes sont actuellement en réanimation.Deux scénarios possibles Si les hôpitaux appellent à l’aide, c’est car deux scénarios sont possibles calculés par l’Institut Pasteur. Dans le premier "optimiste, qui a l’air de se dessiner", "on pourrait aller jusqu’à 6 000 patients en réanimation" auxquels il faut ajouter les 3 000 patients en réanimation pour d’autres raisons, soit 9 000, indique le journaliste. "Dans le scénario catastrophe" en revanche, "on pourrait aller à un pic de 9 000 patients en réanimation", auxquels s’ajouteraient toujours les 3 000 autres. Dans ce cas, "on serait vraiment en tension, ce serait épuisant pour les hôpitaux", conclut Damien Mascret.