Coronavirus : un samedi soir pas comme les autres

Ce fut une soirée tristement historique. Du jamais vu en France, même pendant la guerre : la fermeture à partir de dimanche 15 mars à minuit de tous les bars et restaurants jusqu'à nouvel ordre. Il est 23h15 samedi dans le quartier de Pigalle à Paris. Dans moins d'une heure, les bars vont fermer. "C'est bien qu'on soit solidaires et que tout ferme mais on profite jusqu'au couvre-feu", explique un jeune homme. Les bars ferment pour une durée indéterminée Juste avant minuit, toutes les terrasses sont rangées. Pour les serveurs, c'est une plongée vers l'inconnu. Des scènes identiques se reproduisent à Antibes (Alpes-Maritimes), Amiens (Somme) et à Rennes (Ille-et-Vilaine). Mais tous n'ont pas la même préoccupation. À Paris, certains bars tentent de jouer illégalement les prolongations. Des policiers doivent faire du porte-à-porte pour intimer l'ordre à chaque propriétaire de fermer immédiatement. La mesure est globalement respectée.