Coronavirus: le salon mondial du mobile de Barcelone annulé

Maintien des manifestations, report ou bien annulation ? Touchés de plein fouet par les défections de participants, les organisateurs de salons internationaux s'interrogent sur l'attitude à adopter face à la crise du nouveau coronavirus qui vient bousculer un secteur florissant. Le salon mondial du mobile de Barcelone (MWC), grand-messe du secteur, a été annulé.

Les organisateurs du Mobile World Congress – mastodonte des salons internationaux, avec près de 110 000 visiteurs et 2 800 entreprises exposantes –  ont annoncé mercredi 12 février l'annulation du salon prévu du 24 au 27 février à Barcelone.

L'association organisatrice GSMA indique dans un communiqué qu'elle « a annulé le MWC Barcelone 2020 car la préoccupation mondiale relative à l'épidémie de coronavirus, les inquiétudes sur les voyages et d'autres  circonstances rendent impossibles l'organisation de cet événement ».

Facebook, BT, Cisco, Nokia, Amazon, Sony, etc. La liste des poids lourds ayant renoncé à leur venue s'était allongée ces derniers jours, poussant les organisateurs à se réunir en urgence ce mercredi.

Même si les promoteurs assurent préparer d'ores et déjà l'édition de l'année prochaine, cette annulation aura un impact économique important. L'événement génère un demi milliard d'euros de bénéfice pour Barcelone et c'est autant d'argent perdu pour le secteur de l'hôtellerie et des transports notamment. 

Reste également à savoir qui prendra en charge tous les frais de cette édition annulée. Car sans alerte sanitaire en Espagne, il semble peu probable que les assurances couvrent toutes les dépenses et indemnisations, pointe notre correspondante à Barcelone, Elise Gazengel.

Cette annulation est en tout cas un événement dans un secteur qui génère 1,3 million d'emplois et 137 milliards d'euros de dépenses directes selon l'UFI, association regroupant les organisateurs de salons, qui recense 32 000 événements de ce genre chaque année dans le monde.

Autres salons internationaux touchés

Forum d'investissement de Sotchi (12-14 février): une importante délégation chinoise était attendue en Russie pour cet événement où le nouveau Premier ministre Mikhail Michoustine devait s'exprimer, mais le sommet a été reporté sine die.

Salon du vin de Chengdu (26-28 mars): le plus grand salon de vins et spiritueux de Chine, qui attire 400 000 personnes, a été reporté sine die par les autorités chinoises.

Semikon Korea, Séoul (5-7 février) le salon professionnel international des semi-conducteurs, qui a lieu une fois par an à Séoul a été annulé.

Plusieurs salons chinois qui devaient se tenir à Pékin au premier trimestre ont par ailleurs été reportés: la Beijing Fabric Wallpaper Expo (papiers peints), le Build & Decor (matériaux de construction et décoration) et la China International Door Expo (industrie des portes).

Le salon d'art contemporain Art Basel, prévu fin mars à Hongkong, est également annulé. Ainsi que la Conférence et exposition sur l'aviation d'affaires en Asie de Shanghai, prévue fin avril.

D'autres salons ont subi des désistements. C'est le cas du salon aéronautique de Singapour (11-16 février): plus de 70 exposants ont renoncé à participer au salon, dont le géant américain de la défense Lockheed Martin et les constructeurs canadiens Bombardier et De Havilland. Le salon a toutefois réuni 930 compagnies et 40 000 professionnels.

Wine-Paris-Vinexpo (10-12 février): le salon a reçu un tiers des visiteurs professionnels chinois qui étaient inscrits, c'est-à-dire une centaine de personnes sur les 300 qui avaient fait une pré-inscription.