Coronavirus : un salarié licencié après un test PCR positif

Sébastien Klem, employé d'un office HLM à Mulhouse (Haut-Rhin) a été renvoyé selon lui pour un test Covid positif. Trois mois après son licenciement pour faute grave, il peine toujours à y croire. Mardi 17 novembre, il vient plaider sa cause devant le tribunal des prud'hommes. "Ce que j'attends surtout aujourd'hui, c'est qu'on reconnaisse que je n'ai pas voulu mettre volontairement la vie des autres en danger", assure-t-il. Son test se révèle positif Cet été, l'employé décide de réaliser un test Covid-19 sur le parking d'un supermarché pendant ses heures de travail. Il retourne ensuite au bureau. Mais en fin de journée, son test se révèle positif. Sa direction le sanctionne. En octobre dernier, la direction de l'office HLM justifiait sa décision. Après son test, l'employé aurait dû rentrer chez lui en attendant les résultats pour ne pas exposer ses collègues et clients. L'ex-gestionnaire de sinistre et son employeur ne sont pas parvenus à trouver un accord aux prud'hommes. Une nouvelle audience devrait se tenir en février 2021.