Coronavirus : un salarié sur cinq en chômage partiel, c'est "loin d'être suffisant", affirme un syndicaliste de la CGT

franceinfo

3,6 millions de salariés sont concernés par le chômage partiel a annoncé, mercredi 1er avril, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, à l'issue du Conseil des ministres. C'est un salarié sur cinq. "Ce chiffre est loin d'être suffisant", a réagi sur franceinfo Boris Plazzi, secrétaire confédéral de la CGT.

"On compte 25 millions de salariés", détaille le responsable syndical. "Si on enlève un tiers qui est au télétravail, une autre partie qui est en arrêt maladie, cela veut dire qu'il y a plusieurs millions de salariés, peut-être même la moitié, qui sont encore contraints de se rendre au travail et donc susceptibles d'être contaminés ou de contaminer". "Il faut accélérer impérativement la mise en chômage partiel d'un maximum de salariés", demande le secrétaire confédéral de la CGT. Boris Plazzi exige, par ailleurs, que soit maintenu le salaire "à 100% et non pas à 84%".

Le secteur du luxe relance la production

Le secrétaire confédéral de la CGT s'étonne également que certains secteurs, "dans l'industrie, dans le luxe" continuent à fonctionner. Il prend en exemple le groupe automobile PSA qui avait stoppé ses productions. "Ils viennent de reprendre les productions cette semaine", affirme le syndicaliste. "Donc on va de nouveau fabriquer des voitures. Il me (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi