Coronavirus: A Saint-Pétersbourg, les médecins redoutent le match Espagne-Suisse

·2 min de lecture
CORONAVIRUS: A SAINT-PÉTERSBOURG, LES MÉDECINS REDOUTENT LE MATCH ESPAGNE-SUISSE

par Dmitry Vasilyev

ST-PETERSBOURG (Reuters) - Les médecins russes, confrontés à un nombre record de décès dus au COVID-19 à Saint-Pétersbourg, appréhendent le match qui opposera vendredi l'Espagne et la Suisse dans le cadre des quarts de finale de l'Euro de football.

Il s'agira du septième match du championnat disputé dans la deuxième ville de Russie, où une centaine de décès ont été enregistrés quotidiennement cette semaine.

Face à l'afflux de supporters, des restrictions sanitaires ont été imposées, notamment une limitation de 50% de la capacité d'accueil des stades et l'obligation pour les supporters de porter des masques. Les restaurants doivent rester fermés entre 02h00 et 06h00 et le nombre de personnes pouvant assister à des événements publics est limité.

Les cas de coronavirus continuent cependant d'augmenter rapidement, dans le sillage d'une vague qui touche tout le pays et que les autorités attribuent au variant Delta, très contagieux, et au faible taux de vaccination de la population.

"En tant que médecin, je suis bien sûr opposé à l'organisation de tout événement de masse", déclare Alexei Dmitriev, médecin en tenue de protection dans l'hôpital Mariinskaya.

"Bien sûr, nous nous attendons à une augmentation du nombre de patients après l'organisation de tels événements de masse", déplore-t-il.

L'Organisation mondiale de la santé a déclaré jeudi que le brassage des foules dans les villes hôtes de l'Euro 2020, les voyages et l'assouplissement des restrictions sanitaires ont fait augmenter de 10% le nombre de nouveaux cas en Europe.

L'UEFA a indiqué qu'elle s'alignait pleinement sur les directives des autorités sanitaires locales sur chaque site et qu'elle suivait strictement ces mesures.

Le ministre suisse de la Santé, Alain Berset, a prévenu les supporters qu'il serait imprudent de se rendre en Russie sans avoir été préalablement vacciné contre le COVID-19. Un millier de supporters suisses sont attendus à Saint-Pétersbourg pour le match de vendredi.

La ministre suisse de la Défense, Viola Amherd, a déclaré mercredi qu'elle se rendrait au match mais qu'elle avait été vaccinée deux fois et qu'elle prendrait toutes les précautions nécessaires.

Les supporters de football finlandais de retour de Russie après les matchs de leur équipe ont provoqué un pic de contamination dans leur pays, ont observé les autorités sanitaires finlandaises la semaine dernière.

(Reportage Dmitry Vasilyev, avec la contribution de John Miller, rédigé par Polina Ivanova, version française Hayat Gazzane)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles