Coronavirus : le Sénat pas convaincu par le plan de déconfinement

Les réticences de la majorité de droite au Sénat ont beaucoup agacé Édouard Philippe. "Le moment est critique. Nous ne pouvons pas rester confinés", a lancé le Premier ministre lundi 4 mai devant les sénateurs. Il a longuement insisté sur le coût social et économique de ce confinement qu’il estime colossal. Confinement prolongé à Mayotte La réouverture des écoles est "une priorité sociale et républicaine", a-t-il justifié. Pour dissiper les doutes, il a apporté de nouvelles précisions sur son plan de déconfinement. Il a annoncé cet après-midi que le confinement était prolongé à Mayotte. Les tout derniers arbitrages auront lieu jeudi. Les prochains jours seront cruciaux pour l’exécutif s’il veut lever les inquiétudes des Français et essayer de retrouver leur confiance. C’est raté pour les sénateurs qui ont rejeté le plan de déconfinement, mais leur avis n’était que consultatif.