Coronavirus: Le bilan dépasse les 40.000 morts au Royaume-Uni

par Andy Bruce
CORONAVIRUS: LE BILAN DÉPASSE LES 40.000 MORTS AU ROYAUME-UNI

par Andy Bruce

LONDRES (Reuters) - L'épidémie de nouveau coronavirus a désormais fait plus de 40.000 morts au Royaume-Uni, ce qui est de loin le bilan le plus lourd en Europe et pourrait susciter de nouvelles interrogations sur la gestion de cette crise sanitaire par Boris Johnson.

Selon le bureau national des statistiques (ONS), 34.978 décès avaient été recensés au 1er mai en Angleterre et au Pays de Galles. Ce bilan passe à 38.289 au 3 mai si on y ajoute ceux d'Ecosse et d'Irlande du Nord, selon les calculs de Reuters.

Depuis cette date, au moins 2.251 personnes sont mortes du COVID-19 dans les hôpitaux anglais, selon les statistiques officielles fournies chaque jour, portant le bilan réel de l'épidémie au-delà des 40.000 décès au Royaume-Uni.

La comparaison entres pays du bilan de l'épidémie de coronavirus est compliquée dans la mesure où les méthodes de décompte sont différentes de l'un à l'autre, avec la prise en compte ou non, en plus de morts dans les hôpitaux, des décès survenus dans les maisons de retraite ou à domicile.

Le bilan au Royaume-Uni place néanmoins Boris Johnson sous pression alors que le Premier ministre britannique est déjà accusé par l'opposition d'avoir tardé à décréter un confinement de la population, à lancer un dépistage massif et à fournir le matériel de protection nécessaire au personnel soignant.

La présentation mardi de son plan de déconfinement progressif a lui aussi été source de confusion, les dirigeants des exécutifs décentralisés d'Ecosse, du Pays de Galles et d'Irlande du Nord affirmant que ses préconisations ne s'appliquaient qu'à l'Angleterre.

Les statistiques de l'ONS brossent un tableau particulièrement sombre de la situation dans les maisons de retraite.

"Les maisons de retraite affichent le déclin le plus lent (du nombre de morts), malheureusement", a dit Nick Stripe, statisticien de l'ONS, à la BBC TV.

Toutes causes de décès confondues, l'ONS indique avoir enregistré 17.953 décès au cours de la semaine qui s'est achevée le 1er mai, soit 8.012 de plus qu'en temps normal pour cette période de l'année.

"Pour la première fois, autant que je me souvienne, il y a eu au total plus de morts dans les maisons de retraite que dans les hôpitaux au cours de cette semaine", a ajouté Nick Stripe.

Selon le bilan quotidien fourni mardi par le ministère de la Santé, arrêté lundi à 16h00 GMT, l'épidémie due au nouveau coronavirus a fait 32.692 morts au Royaume-Uni, soit 627 de plus que la veille. Contrairement aux statistiques de l'ONS, ce bilan ne comptabilise que les décès de personnes dont la contamination a été confirmée.

Même en s'appuyant sur cette méthode, le bilan au Royaume-Uni est le plus élevé d'Europe, devant l'Italie qui recensait 30.739 morts lundi avec une progression quotidienne inférieure à 200 morts ces derniers jours.


(avec Estelle Shirbon; version française Marine Pennetier et Bertrand Boucey, édité par Blandine Hénault et Jean-Philippe Lefief)