Coronavirus: Le Royaume-Uni entre en confinement, le bilan passe à 422 morts

CORONAVIRUS: LE ROYAUME-UNI ENTRE EN CONFINEMENT, LE BILAN PASSE À 422 MORTS

LONDRES (Reuters) - Le bilan de la pandémie de coronavirus s'établit au Royaume-Uni à 422 morts, soit une hausse sans précédent depuis le début de la crise de 87 décès en 24 heures, a annoncé le gouvernement britannique mardi alors que le pays est entré à son tour dans une période de confinement inédite en temps de paix.

Le nombre de cas confirmés de contamination atteint pour sa part 8.077 contre 6.650 lundi.

Sonnant la mobilisation, le ministre de la Santé, Matt Hancock, a annoncé mardi que les étudiants en dernière année des facultés de médecine et des écoles d'infirmières seraient mobilisés en première ligne dans les services du National Health Service (NHS), le service public de la santé, pour combattre les effets de l'épidémie.

Un hôpital temporaire va parallèlement être aménagé avec l'aide de l'armée dans un centre de conférence de Londres. D'une capacité totale de 4.000 lits répartis dans deux ailes, il sera opérationnel la semaine prochaine.

Les autorités britanniques ont par ailleurs lancé un appel au volontariat pour trouver 250.000 bénévoles qui renforceront les équipes du NHS et aideront les personnes vulnérables.

Il s'agira, a dit Matt Hancock, de faire des courses, de livrer des produits et des médicaments et, plus généralement, de "soutenir ceux qui sont confinés pour protéger leur propre santé".

A l'image de ce qui s'est passé dans d'autres pays, les rues de Londres étaient loin d'être désertes ce mardi, une certaine confusion entourant encore les consignes données par le gouvernement de Boris Johnson.

Des vidéos du métro londonien ont circulé sur les réseaux sociaux sur lesquelles les passagers étaient loin de respecter la distance minimale de sécurité de deux mètres.

Le Parti travailliste a exhorté le gouvernement conservateur à donner de toute urgence des consignes plus claires, notamment sur les salariés autorisés à aller travailler et ceux qui ne devraient plus le faire.

Dans une allocution télévisée suivie par plus de 27 millions de téléspectateurs, le Premier ministre britannique a ordonné lundi soir à ses concitoyens de rester à la maison afin de freiner la propagation du coronavirus.

Ce dispositif inédit au Royaume-Uni en temps de paix va s'appliquer au moins trois semaines.

"Ces mesures ne sont pas des conseils, ce sont des règles et on les fera respecter y compris par la police", a prévenu le ministre de la Santé devant le Parlement.


(Alistair Smout, Michael Holden, William James et Andy Bruce; version française Bertrand Boucey et Henri-Pierre André)