Coronavirus: restrictions allégées pour le sport en plein air

Julien Absalon avec Victor Joanin
·1 min de lecture
Une piscine en plein air, à Bruay-la-Buissiere le 12 juillet 2019 - DENIS CHARLET / AFP
Une piscine en plein air, à Bruay-la-Buissiere le 12 juillet 2019 - DENIS CHARLET / AFP

Le gouvernement lâche un peu de lest pour le sport amateur. Les équipements sportifs en plein air sur le territoire métropolitain sont désormais accessibles aux personnes mineures et majeures dans un rayon de 30 kilomètres autour du domicile. Avant, la limite était fixée à 10 kilomètres. Le ministère des Sports fait savoir à RMC que les instructions ont été transmises aux préfets.

Les équipements sportifs concernés (ERP type PA) sont notamment les terrains de sport non couverts, les piscines en plein air, les arènes ou les hippodromes. Pour qu'ils soient utilisés malgré les restrictions liées à la pandémie de coronavirus, des protocoles sanitaires renforcés doivent être respectés, dans le respect du couvre-feu (de 6h à 19h).

L'accueil de spectateurs reste interdit

Cet amendement de la réglementation ne lève pas l'obligation de veiller à la distanciation physique de deux mètres, ni le fait que la pratique sportive collective et de contact n'est toujours pas autorisée pour le grand public. Aussi, l'accueil de spectateurs dans ces établissements demeure interdit, et le port du masque doit être respecté en permamence, sauf si l'activité physique ne le permet pas.

Quant à la pratique dans les établissements couverts et clos, elle demeure toujours exclusivement réservée aux publics prioritaires. Cela concerne entre autres les sportifs professionnels, de haut niveau ou les personnes disposant d'une prescription médicale.

Depuis le début de la crise sanitaire, de nombreux élus ont régulièrement interpellé les autorités pour demander des assouplissements concernant la pratique sportive des citoyens, à la fois pour des questions de santé, mais aussi pour la survie économique du sport amateur.

Article original publié sur BFMTV.com