Coronavirus : des restaurateurs se rebellent et rouvrent

Un restaurateur du Vaucluse a décidé d’ouvrir lundi 1er février après deux mois de fermeture. Une décision assumée. "Si on ne rouvre pas d'ici avril, ça sera très compliqué, si on n'a pas d'aides supplémentaires, on mettra la clef sous la porte", explique Julien Achard. Il a mis en place une terrasse éphémère pour déguster ses plats du jour. Les terrasses pourraient être une solution salutaire comme c’est le cas en Italie, selon David Zenouda, du collectif “Restons ouverts”. Un passeport santé ? Les restaurateurs tentent de trouver des solutions pour ouvrir leur établissement légalement, comme le passeport santé. L’Elysée assure étudier cette idée. Les cafetiers veulent éviter surtout de mettre la clef sous la porte dans quelques mois.