Coronavirus : une rescapée de la maladie témoigne

En mars dernier, le coronavirus est entré dans la vie de Georgette Diogo, une retraitée âgée de 83 ans. Au bout de huit jours de ce qui semble être une grippe qui dure, l'octogénaire est hospitalisée à Albi (Tarn). C'est là que tout bascule. "On m'a intubée, et, à partir de là, je ne savais plus rien. Ce sont mes filles qui m'ont dit que j'avais été mise dans le coma pendant cinq semaines", témoigne Georgette Diogo au micro de France Télévisions. Trois mois d'hospitalisation Le réveil est difficile : la douleur est là. Même si la retraitée est une battante, il lui faudra tout réapprendre. "J'étais une poupée désarticulée", se remémore-t-elle. Trois mois d'hospitalisation suivis de trois autres longs mois en centre de rééducation, le coronavirus a été une expérience éprouvante pour Georgette Diogo. "Le jour où on m'a dit que je n'avais plus rien, ça a été un soulagement", confie-t-elle.