Coronavirus : une rentrée scolaire pas comme les autres

Pour de nombreux parents d’élèves de Caen (Calvados), la mission du week-end était de trouver des masques sanitaires pour la rentrée lundi 2 novembre. Il est désormais obligatoire pour tous les enfants, dès l'âge de 6 ans, en classe comme en récréation. Dans une officine, on vend les masques au compte-goutte. Pas plus de dix par personne pour espérer garder du stock. "On a vendu à peu près 500 masques en l’espace de trois jours", confie Marion Lemaisons, préparatrice en pharmacie. Profs et parents inquiets À Trouville (Calvados), pour son dernier jour de vacances, Elisabeth Le Lay aide sa mère sur le marché. "On aura un carré pour chaque classe et on va devoir y rester le temps de la récréation et les professeurs viendront nous chercher ensuite", explique la collégienne, dont la mère se dit inquiète. De nombreux professeurs reprochent au gouvernement un manque de clarté dans les directives. La rentrée lundi est pleine d’incertitudes.