Coronavirus : pour "rendre service" aux soignants, "il faut respecter les mesures de sécurité"

·1 min de lecture

En visite à l’hôpital de Pontoise vendredi, Emmanuel Macron a lancé un appel au Français, les exhortant à "protéger les soignants" face au Covid-19. Alors que plus de 40.000 nouvelles contaminations ont été enregistrées sur le territoire ces dernières 24 heures, et que les deux-tiers de la population sont concernés par le couvre-feu, le personnel hospitalier est déjà fortement sollicité. "On voudrait bien tous retrouver une vie normale", lance Patrick Goldstein, chef des urgences du CHRU de Lille, au micro d’Europe 1.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 24 octobre

"Sincèrement, j'en ai marre"

"Je suis très inquiet parce qu’on est sur quelque chose qui va être plus compliqué que la première fois, qui va être beaucoup plus long, à une période ou le personnel est fatigué." Parfois surmenés, ne comptant plus leurs heures au détriment de leur vie de famille, les soignants espèrent pouvoir s’occuper de leurs patients "normalement" lors de cette deuxième vague. Certains hôpitaux arrivent pourtant déjà à saturation et les premiers transferts entre régions depuis la première vague s'organisent peu à peu.

>> A LIRE AUSSI"On est plein à 100%" : des hôpitaux transfèrent des patients atteints du coronavirus

Patrick Goldstein lance donc un appel à respecter les mesures sanitaires. Il témoigne ainsi de sa colère face à certains comportements visant à contourner le couvre-feu : "C’est totalement inconséquent… sincèrement, j’en ai marre",...


Lire la suite sur Europe1