Coronavirus : rencontre avec le "docteur mains propres"

C'est un geste devenu incontournable : se frictionner les mains avec du gel hydroalcoolique est l'une des armes les plus efficaces pour lutter contre le coronavirus Covid-19. Depuis quelques semaines, sa fabrication s'est accélérée. Un engouement dont se félicite Didier Pittet, l'homme qui a démocratisé le gel hydroalcoolique. À la fin des années 1990, ce médecin suisse fait un constat : le nombre de maladies contractées en milieu hospitalier explose, car le personnel soignant n'a pas le temps de se laver les mains. 180 pays ont adopté le gel hydroalcoolique Didier Pittet concocte alors une recette de gel hydroalcoolique facile à fabriquer. Il aurait pu breveter sa solution, mais au lieu de ça, il l'a donnée à l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Pour ce geste, le chef du service de prévention et contrôle des infections aux hôpitaux universitaires de Genève (Suisse) a même été élevé au rang de commandeur de l'ordre de l'Empire britannique. Aujourd'hui, plus de 180 pays ont adopté le gel hydroalcoolique.