Coronavirus - Renault et PSA vont fabriquer des respirateurs

fr.info@motor1.com (Mael Pilven)
PSA Poissy usine

L'industrie automobile sur le front de la crise sanitaire.

Il y a quelques jours, nous vous expliquions comment l'industrie automobile s'organise dans le monde pour faire face à la crise sanitaire du coronavirus. Notamment en aidant à la production de matériel médical, comme les masques ou les essentiels respirateurs artificiels qui manquent face à l'afflux de malades. C'est au tour de Renault et de PSA de rentrer dans la danse et de proposer de produire des respirateurs.

Premiers prototypes

C'est ainsi que l'on a appris ces dernières heures qu'un premier prototype a déjà été fabriqué du côté de la marque au Losange, comme l'a expliqué Eric Marchiol, chargé de l'usine du futur chez Renault : "Les premiers prototypes sont effectivement en test. Il y a encore des problèmes à résoudre. (...) Il faut qu'on trouve, Renault ou autre, une solution industrielle. Ce sera peut être une combinaison de solutions entre une solution automobile et des choses qui peuvent se faire dans l’électroménager ou ailleurs".

" Et les personnes de Renault Formule 1 ayant des compétences qui ont l'air intéressantes, vont aider dans le cadre de ce projet."

Le chef de l'équipe qui se démène pour pouvoir mettre en oeuvre cet outil de production au Technocentre de Guyancourt explique encore : "Michelin les as aidés sur les joints, ST Microelectronics les as aidés avec des cartes électroniques. Nous, on les aide pour l'industrialisation, les approvisionnements des pièces avec les acheteurs, avec nos logisticiens. Et les personnes de Renault Formule 1 ayant des compétences qui ont l'air intéressantes, vont aider dans le cadre de ce projet."

La filière automobile s'engage :

L'objectif de production serait de 500 respirateurs par semaine à sortir du Technocentre Renault de Guyancourt, notamment grâce à l'emploi des imprimantes 3D. 

Et chez PSA ?

Du côté de PSA aussi ça s'active pour aider à produire des outils de respiration artificielle. En collaboration étroite avec AirLiquide, Schneider Electric et Valeo, le constructeur automobile participe à un groupe de travail et travaille à la création de respirateurs. Le but étant la production de respirateurs pour fournir 10'000 respirateurs en 50 jours, de début avril à mi-mai. À cet effet, un atelier spécifique sera mis en place dans son usine de Poissy (photo) avec plus de cinquante salariés volontaires.