Coronavirus : une relance verte de l’économie ?

Est-ce que cette crise sanitaire va pousser la France à adopter une politique plus verte ? C’est la question qui agite la nation. Durant le confinement, la baisse de production industrielle ou de la circulation des transports a favorisé l’environnement. À l’heure de la relance économique, certains espèrent que ces principes écologiques feront partie de la nouvelle politique du pays. Certains secteurs s’y opposent Un virage plus écologique en France pourrait s’avérer trop ambitieux alors qu’une forte récession est déjà en place avec 843 000 demandeurs d’emploi supplémentaires en mai. Certains milieux comme celui de l’automobile pensent qu’une telle décision pourrait avoir de graves conséquences. "Il faut qu’on le fasse à un rythme qui soit raisonnable. Si cette transition est mal gérée, je crains qu’on puisse avoir si tout va mal entre 30 000 et 40 000 emplois qui puissent être touchés sur l’ensemble de la filière", alerte Claude Cham, président de la Fédération des industries des équipements pour véhicules.