Coronavirus : le rebond de l'épidémie à Pékin inquiète-t-il les autorités sanitaires françaises ?

Catherine Fournier

Ecoles de nouveau fermées, vols annulés, quartiers placés en quarantaine... La ville de Pékin est en train de se reconfiner après une résurgence de cas de Covid-19 ces derniers jours. Selon un récent bilan annoncé jeudi 18 juin, au moins 158 personnes ont été testées positives depuis la semaine dernière dans la mégapole chinoise, qui avait été relativement épargnée jusque-là par la crise sanitaire. Ce rebond épidémique, qualifié d'"extrêmement grave" par les autorités locales, inquiète-t-il les autorités françaises ?

Alors que la France est entrée dans la phase 3 de son déconfinement, notamment avec la réouverture totale des écoles et collèges à partir du 22 juin, ce nouveau foyer en Chine, berceau de la pandémie avec l'apparition des premiers cas à Wuhan fin 2019, est surveillé de près par Paris. Il fait "l'objet d’une analyse constante à travers les réseaux épidémiologiques et diplomatiques", indique à franceinfo la Direction générale de la santé (DGS). "Cette analyse permet de nourrir à la fois la compréhension des conditions de reprise épidémique ainsi que les éventuelles mesures spécifiques à en déduire pour la gestion de la situation sanitaire", précise-t-on.

"Cela montre bien que même si on est rassuré en Europe, on a un virus qui continue à circuler dans le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi