Coronavirus : la réserve sanitaire sera-t-elle plus efficace pour la deuxième vague ?

·1 min de lecture

Les chiffres continuent de flamber. Plus de 41.600 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés entre mercredi et jeudi en France. De quoi mettre les hôpitaux sous tension. On s'en rappelle, lors de la première vague, la réserve sanitaire avait essuyé de nombreuses critiques : beaucoup de volontaires - 42.000 -, mais finalement peu d'appelés. Qu'en est-il désormais, alors que le système de santé fait face à une seconde vague ? Est-ce une solution pour combler les besoins dans les hôpitaux ?

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation vendredi 23 octobre

La réserve sanitaire est plus réactive qu'au printemps dernier : plus d'agents qui répondent au téléphone, des dossiers traités plus rapidement, nous assure sa responsable Catherine Lemorton. La difficulté, cette fois, c'est de trouver des bras. "Nous avons lancé une alerte pour les Ephad sur tout le territoire métropolitain, et nous n’avons trouvé que cinq aides-soignants disponibles pour une semaine… sur un vivier qui en compte 2.963", déplore Catherine Lemorton. "Toutes les zones sont touchées, ce qui fait que les réservistes salariés ne peuvent pas s’engager comme ils veulent, car les hôpitaux les retiennent."

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> "J'avais envie de vomir" : la souffrance de ces femmes obligées d'accoucher masquées
> Quand est-on cas contact ? Et autres questions que l'on se pose tous les jours
> Coronavirus : à partir de quel âge faut-il faire tester son enfant ?
> Coronavirus : les 5 erre...


Lire la suite sur Europe1