Coronavirus : ce qu'il faut savoir ce mardi 30 juin

Nous vous proposons de retrouver tous les soirs une sélection d'interviews, d'enquêtes et reportages réalisés par nos journalistes, en France comme à l'étranger, ainsi que des informations pratiques. / Le Figaro

L'ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn a défendu ce mardi sa gestion de la crise du Covid-19 devant les députés de la commission d'enquête.

Bonsoir,

L'ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn a livré ses explications à la commission d'enquête parlementaire. La France a enregistré 30 nouveaux décès liés au Covid-19 ces dernières 24 heures. La Cour des comptes a rendu un rapport alarmant sur l'état des finances publiques, plombées par la crise. Enfin, les professionnels anticipent une stagnation voire une baisse des prix de l'immobilier dans les six prochains mois, selon notre baromètre réalisé en partenariat avec la FNAIM.

Bonne lecture,

Roland Gauron, journaliste au Figaro

1. Ce qu'il s'est passé aujourd'hui

Agnès Buzyn sur le gril. L'ancienne ministre de la Santé était auditionnée ce soir devant la commission d'enquête parlementaire. Maladroite et confuse , Agnès Buzyn a peiné à convaincre malgré ses justifications. «Vous ne pouvez pas dire que je n'ai pas anticipé ! Je n'ai à aucun moment sous-estimé le risque. Il n'y a pas une journée où n'avons pas anticipé par rapport à l'OMS, et aux décisions internationales», s'est-elle défendue, visiblement très émue. Agnès Buzyn assure avoir eu «l'intuition» dès le 22 janvier de la potentielle gravité de l'épidémie, lorsque l'information selon laquelle le virus pouvait se transmettre d'un être humain à un autre a été connue. Elle assure alors avoir immédiatement demandé un état de lieux de tous les stocks d'équipements de protection, et notamment de masques, ainsi que du nombre de lits de réanimation et de respirateurs, et avoir lancé une première commande d'un million de masques FFP2. Alors que la «gestion des stocks» de masques, souligne-t-elle, «ne revient pas au ministre».

» LIRE AUSSI - Confinement: les 0-6 ans souvent seuls devant les écrans

Où en est l'épidémie ? La France a enregistré 30 nouveaux décès liés au (...) Lire la suite sur Figaro.fr

La course au large part à la chasse au microplastique
Les eaux douces émettent de plus en plus de méthane
Pourquoi s’effondre-t-on parfois après avoir surmonté une épreuve difficile?
Coronavirus : ce qu'il faut savoir ce lundi 29 juin
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro