Coronavirus : ce qu'il faut savoir ce mardi 2 juin

LeFigaro.fr
Nous vous proposons de retrouver tous les soirs une sélection d'interviews, d'enquêtes et reportages réalisés par nos journalistes, en France comme à l'étranger, ainsi que des informations pratiques. / Le Figaro
Nous vous proposons de retrouver tous les soirs une sélection d'interviews, d'enquêtes et reportages réalisés par nos journalistes, en France comme à l'étranger, ainsi que des informations pratiques. / Le Figaro

Les Français ont pu renouer avec certaines de leurs habitudes à la faveur de la «phase 2» du déconfinement.

Bonsoir,

La «phase 2» du déconfinement a commencé aujourd'hui, et les Français se sont pressés goûter à un peu de leur liberté retrouvée, notamment sur les terrasses de cafés. Dans le commerce, le déconfinement, entamé il y a déjà trois semaines, a apporté son lot de bonnes surprises. Cela n'empêche pas le gouvernement de tabler sur un plongeon de 11% du PIB cette année, du jamais vu en temps de paix. Enfin, alors que le bilan de la pandémie s'est un peu plus rapproché ce mardi des 30.000 morts, Le Figaro dresse un premier bilan de la mortalité.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Bonne lecture,

Roland Gauron, journaliste au Figaro

1. Ce qu'il s'est passé aujourd'hui

Les Français recouvrent un peu de leur liberté. «La réouverture des cafés, hôtels et restaurants signe le retour des jours heureux !» s'est félicité Emmanuel Macron. Partout dans l'Hexagone, les Français ont pu renouer avec leurs vieilles habitudes et se sont pressés à la terrasse des cafés, bars et restaurants. Le Figaro est allé à la rencontre de restaurateurs, à la fois heureux de retrouver leurs clients mais aussi inquiets face à un avenir encore incertain. «Je n'avais même pas encore ouvert ce matin qu'il y avait des gens qui attendaient dehors, explique Marie Povoa-Vogt, la gérante du Café de la Paix, à Reims. Les gens se sont affalés au soleil, certains ont déjà commandé du champagne !» Ce mardi, sonnait également le retour des élèves de lycées professionnels partout en France. Nous sommes allés au lycée Albert-de-Munn, à Paris, où une soixantaine d'élèves sont revenus, sporadiquement, depuis le 11 mai pour suivre des «ateliers» en économie, en anglais ou en maths.

» LIRE AUSSI - StopCovid, l’appli de traçage enfin disponible pour la phase 2 du déconfinement

Ce que révèle la mortalité en France. Les autorités sanitaires ont enregistré 107 décès supplémentaires liés au coronavirus au (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Coronavirus: le point sur la situation en France et dans le monde
Hydroxychloroquine: le débat continue
L’anakinra, un traitement prometteur pour les cas graves de Covid-19
Deux fois plus d’arrêts cardiaques au début du confinement
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro

À lire aussi