Coronavirus : qu'est-ce que le "traçage à la japonaise" et pourquoi est-il efficace ?

·1 min de lecture

C'est l'un des axes de la stratégie du gouvernement de lutte contre le coronavirus : le traçage. L'objectif affiché de la méthode est de retrouver les cas contacts d'un malade pour casser les chaînes de contamination et, in fine, mettre à mal la circulation du Covid-19 dans l'Hexagone. Mais il existe une autre méthode pour parvenir à ce résultat : le traçage rétrospectif, une méthode utilisée en Asie et notamment au Japon.  

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 26 octobre

Chercher qui à contaminer qui

Contrairement au traçage "classique", ici l'objectif est de remonter jusqu'au patient zéro : retrouver non pas les cas contacts d'un malade, mais par qui ce dernier a été contaminé. Par extension, cette stratégie permet donc d'identifier les lieux importants de contamination. "C'est un peu comme chercher les ascendants au lieu de rechercher les descendants", résume au micro d'Europe 1 l'épidémiologiste Catherine Hill. Une stratégie très utilisée en Asie, beaucoup plus épargnée par le virus que le Vieux continent. "C'est remarquablement fait en Corée du Sud, mais ils s'y sont pris correctement et ils ont énormément testé."

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Comment le coronavirus s'est propagé dans les campagnes

> Au gouvernement, l'hypothèse d'un reconfinement n'est plus taboue

> Quand est-on cas contact ? Et autres questions que l'on se pose tous les jours

> Coronavirus : les 5 erreurs à ne pas commettre avec votre masque

> Le port du masque favori...


Lire la suite sur Europe1