Coronavirus : quels risques pour les femmes enceintes ?

Rien n’indique, à ce jour, que les femmes enceintes ont plus de chance d’attraper le nouveau coronavirus qu’une autre personne.

Le Covid-19 touche actuellement de nombreux pays à travers le monde et tue de nombreuses personnes au système immunitaire affaibli, comme les personnes âgées. Mais qu’en est-il des femmes enceintes ?

Tous les jours des nouveaux cas de coronavirus Covid-19 apparaissent dans le monde et des personnes en meurent chaque jour. Cependant, le taux de mortalité du virus est assez faible (environ 4%) puisque ces morts concernent généralement des personnes au système immunitaire affaibli, à savoir des personnes âgées ou des personnes déjà malades.

À LIRE AUSSI >> Coronavirus : pour qui le Covid-19 est-il dangereux ?

Les femmes enceintes doivent-elles s’inquiéter ?

Les femmes enceintes subissent des changements immunologiques et physiologiques qui sont susceptibles de les rendre plus sensibles aux infections virales respiratoires, comme la grippe ou la coqueluche. En revanche, rien n’indique à ce jour que les femmes enceintes ont plus de chance d’attraper le nouveau coronavirus qu’une autre personne. Malgré cela, elles sont invitées à bien respecter les recommandations pour éviter de le contracter, car “comme toute infection au dernier trimestre, certains symptômes peuvent augmenter les risques d’accouchement prématuré”, explique le Pr Philippe Deruelle, chef de service de la maternité des hôpitaux universitaires de Strasbourg, au Figaro Santé.

Le fœtus peut-il l’attraper par sa mère ?

Selon le docteur Gérald Kierzek, médecin urgentiste, le fœtus peut attraper le virus, mais il tient à se montrer rassurant sur le sujet : “Il peut en effet y avoir une contamination materno-fœtale lorsque la mère, enceinte, a le virus. Mais comme pour les enfants, ce ne sont pas des formes graves qui peuvent toucher le fœtus.”

À LIRE AUSSI >> Coronavirus : pourquoi parle-t-on de "cluster" ?

Concernant l’allaitement, aucune étude n’a à ce jour détecté la présence du virus dans le lait maternel des femmes infectées. Au contraire, les tests effectués sur les laits de 6 femmes infectées en Chine se sont tous révélé négatifs.

Ce contenu peut également vous intéresser :