Coronavirus: dans quels cas faut-il porter un masque sanitaire?

Le ministre français de la Santé a communiqué, ce lundi soir, quelques précisions sur le port du masque chirurgical censé limiter la propagation du coronavirus. Selon lui, le masque n'est nécessaire que pour les personnes ayant voyagé en zone à risque, à savoir certains pays d'Asie et le nord de l'Italie.

Alors que l'épidémie de coronavirus a pris une nouvelle ampleur depuis quelques jours en Europe autour du foyer de contaminations en Italie, Olivier Véran, le nouveau ministre français de la Santé, a détaillé ce lundi les mesures à respecter pour éviter la propagation du virus chinois, expliquant que seules les personnes ayant séjourné dans des zones à risque étaient concernées par le port du masque sanitaire.

"Le port du masque chirurgical (le masque simple anti-projection) est recommandé uniquement pour les personnes ayant séjourné en Chine, à Singapour, en Corée du Sud, en Lombardie, en Vénétie, pendant les 14 jours suivant leur retour", a déclaré Olivier Véran lors de sa conférence de presse quotidienne, durant laquelle il a fait savoir qu'il "n'y avait plus de malade hospitalisé" sur le territoire français. 

"Des stocks massifs de masques chirurgicaux"

Le masque sanitaire "est également plus que recommandé pour les malades afin d'éviter la diffusion de la maladie par voie aérienne", a-t-il poursuivi. "Le port du masque par la population non-malade n'ayant pas voyagé dans les zones à risque n'est pas recommandé car son efficacité n'est pas démontrée".

Le ministre a ensuite fait savoir que "la France (disposait) de stocks massifs de masques chirurgicaux" au cas où "nous aurions besoin d'en distribuer", avant de préciser qu'il avait "lancé des commandes pour disposer de millions de masques FFP2, des masques à haut niveau...

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :