Coronavirus : quatre sites français produiront des vaccins anti-Covid

C'est une question qui hante les Français et qui fait la une de l'actualité depuis plusieurs semaines : où en est la France au niveau des vaccins ? Mardi 2 février, dans la soirée, Emmanuel Macron a pris la parole lors d'une intervention surprise afin de rassurer la population. Il a assuré que tous ceux qui le souhaitent pourraient se faire vacciner d'ici la fin de l'été. De plus, quatre sites de production vont être déployés sur le territoire afin d'accélérer la fabrication et la mise à disposition des vaccins. Seul Sanofi fabriquera son propre vaccin Ainsi, le site de Delpharm, en Eure-et-Loire, devrait conditionner des doses pour Pfizer-BioNtech. En Indre-et-Loire, le site Recipharm fabriquera le vaccin de Moderna. Sanofi fabriquera d'ici la fin de l'année son propre vaccin, en région parisienne. Et à Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques, Fareva fabriquera le vaccin de Curevac, quand celui-ci sera homologué par les autorités sanitaires. Hormis Sanofi, aucun des laboratoires ne fabriquera son propre vaccin, et les doses ne seront pas exclusivement destinées à la France. Mais cet effort accélérera le calendrier de la campagne vaccinale. Le début des productions est prévu courant mars, pour celui de Moderna.