Coronavirus : quatre questions sur l'exploitation des données téléphoniques pour lutter contre l'épidémie

franceinfo

Localiser les individus et analyser leurs déplacements grâce à leur téléphone portable, pour lutter contre la pandémie de coronavirus, cela se pratique dans de nombreux pays. Le sujet émerge en France, mais fait débat concernant le respect des données personnelles.

>> Coronavirus : suivez en direct toutes les informations liées à la pandémie de Covid-19


A quoi peuvent servir les données téléphoniques contre le coronavirus ?

La Chine, Hong Kong, Israël ou encore l'Italie ont utilisé, à des degrés divers, les informations contenues dans les téléphones portables des habitants pour contrôler la population ou vérifier que le confinement est bien respecté. En France, les opérateurs télécoms "sont prêts à travailler directement avec les autorités compétentes", indique Arthur Dreyfuss, le président de la Fédération Française des Télécoms (FFT), dans une déclaration envoyée à franceinfo. "Ils se tiennent à disposition des pouvoirs publics pour aider le gouvernement dans la lutte contre la propagation du coronavirus, continue le président de la FFT, notamment avec les données anonymisées dont les opérateurs télécoms disposent."

Le groupe Orange affirme à franceinfo travailler "actuellement avec l’Inserm et des préfectures afin de pouvoir alimenter sous quelques jours les autorités avec (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi