Coronavirus : quatre questions autour du variant du Covid

·1 min de lecture

Cela fait plus d’un an que le coronavirus est entré dans notre quotidien, bouleverse notre vie quotidienne et squatte les médias. Mais ces dernières semaines, un nouveau terme est apparu : le "variant anglais". Vous avez peut-être même entendu parler de variant sud-africain, brésilien ou japonais. Si vous n’avez pas encore tout à fait compris de quoi il retourne, le Dr Jimmy Mohamed, qui présente l’émission de santé Sans Rendez-vous, tous les jours de 15h à 16h sur Europe 1 avec Mélanie Gomez, vous éclaire.

Qu’est-ce qu’un variant ?

Comme beaucoup de virus, à force de circuler et de se transmettre, le coronavirus apparu l’année dernière en Chine produit des copies de lui-même. Le problème est que ces copies finissent par se détériorer. "C’est comme lorsque vous faites des photocopies. La première est de bonne qualité, mais à mesure que vous en faites, au bout de la 100ème ou 200ème, on a du mal à lire ce qui a été écrit", compare le Dr Jimmy Mohamed. "Le virus, à mesure qu’il se réplique, va commettre des petites erreurs ".

Ces erreurs peuvent ne strictement rien changer. Ou au contraire changer le mode de fonctionnement du virus, en le rendant moins fort, moins agressif ou à l’inverse, plus virulent, plus contagieux.

C’est ce qui s’est passé avec le variant anglais. Le coronavirus a muté au niveau de son enveloppe. Conséquence : lorsque le virus va pénétrer dans votre organisme, il va s’attacher beaucoup plus facilement à vos cellules et vous allez tomber malade beaucoup plus...


Lire la suite sur Europe1