Coronavirus : quand Emmanuel Macron a-t-il pu être contaminé ?

Matthieu Brandely
·4 min de lecture
Emmanuel Macron au Conseil européen, le 10 décembre.

L’Élysée indique que le président de la République a ressenti les premiers symptômes dans la nuit de mercredi à jeudi.

Emmanuel Macron, testé positif au Covid-19, a forcé de nombreux responsables politiques à s’isoler, car considérés comme cas contacts. De son Premier ministre, Jean Castex, au chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, la liste des responsables politiques cas contacts est longue, la faute à un agenda chargé ces derniers jours et de nombreuses rencontres.

VIDÉO : Macron a contracté le Covid-19, Castex testé négatif mais à l’isolement

Ce qui pose la question du moment où le président a pu être contaminé au Covid-19. S’il est impossible d’établir avec certitude le moment et le lieu précis où le chef de l’État peut avoir été contaminé, son agenda et les données actuelles des connaissances scientifiques permettent tout de même de donner quelques pistes.

“De 2 à 14 jours entre la contamination et les symptômes”

“Le délai d’incubation du virus, c’est-à-dire le temps entre la contamination et l’apparition des symptômes, dure de deux à 14 jours” nous rappelle le docteur Michaël Rochoy, médecin généraliste et cofondateur du collectif “Stop Postillon”.

Selon l’Élysée, Emmanuel Macron a ressenti des symptômes dans la nuit du 16 au 17 décembre, et fait un test PCR le 17 au matin, dont il a eu les résultats très rapidement. Ce qui pourrait situer la contamination entre le 2 et le 14 décembre.

La plupart du temps, l’incubation dure entre 4 et 5 jours

Une période très large qui peut être affinée, puisque la durée d’incubation est “très majoritairement de 4 à 5 jours” ajoute le médecin généraliste, qui précise qu’il ne s’agit “que de probabilités”. Le site du gouvernement indique de son côté que la “période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes de la Covid-19 est de 3 à 5 jours en général, mais peut s’étendre jusqu’à 14 jours”.

En considérant une fourchette de 3 à 5 jours avant l’apparition des symptômes, la période tombe entre le 10 et le 13 décembre. Si l’on ignore l’agenda privé d’Emmanuel Macron, son agenda officiel donne quelques pistes : il indique que les 10 et 11 décembre, le chef de l’État était à Bruxelles pour le Conseil européen. En revanche, aucun déplacement n’est indiqué pour les 12 et 13 décembre.

Le Conseil européen, lieu de contamination le plus probable

“Même s’il porte le masque durant le conseil, on imagine bien qu’Emmanuel Macron se restaure à un moment donné durant cette session du conseil européen. La contamination peut avoir lieu à ce moment-là”, pointe Michaël Rochoy. Une étude de l’institut Pasteur, sortie le jour où l’on apprend la contamination du président, pointe la fréquentation des restaurants ou le fait de s’être déplacé à l’étranger comme un facteur à risque.

“Il se peut aussi qu’Emmanuel Macron ait été contaminé à un autre moment, dans le cadre privé”, rappelle Michaël Rochoy, qui pointe du doigt des évènements de son agenda à haut risque de contamination.

Trois repas à haut risque

À l’agenda d’Emmanuel Macron figurent deux déjeuners : lundi 14, avec le chef d’État espagnol, le président du conseil européen et le secrétaire général de l’OCDE, un autre le lendemain, mardi 15 avec les chefs des partis politiques.

“Il peut aussi avoir été contaminé lors du déjeuner du lundi, mais celui du mardi, c’est très peu probable, compte tenu du délai très court entre l’évènement et l’apparition des symptômes”, souligne le médecin généraliste.

Pas de Noël pour Macron ?

Autre repas, non-inscrit à l’agenda mais révélé par Le Point, celui qui a eu lieu mercredi soir. Si ce “long dîner de la majorité” ne semble pas avoir pu être l’origine de la contamination, tous les participants sont également cas contact. “Emmanuel Macron est le plus contagieux entre les deux jours qui précèdent les symptômes, et les cinq jours qui suivent”, rappelle le médecin généraliste, qui donne quelques conseils au président de la République.

A LIRE AUSSI>> Covid-19 : quand est-on le plus contagieux ?

“Si je suis son médecin traitant, je lui dis de s’isoler sans sa femme durant 7 jours, et je demande aux gens qui vivent avec lui de faire un test immédiatement et s’il est négatif, un nouveau dans 7 jours. Et je lui déconseille de fêter Noël hors de son foyer, car même s’il est réduit au bout de 7 jours, le risque de contamination n’est pas nul.”

L’Élysée indique ne pas savoir où Emmanuel Macron a pu être contaminé. Selon l’étude de l’institut Pasteur, 35% des infectés n'ont aucune idée de la façon dont ils ont attrapé le virus, 44% assurent connaître la personne qui les a infectés et 21% suspectent un lieu ou un moment particulier.

Ce contenu peut également vous intéresser :