Le coronavirus provoque une crise alimentaire mondiale

À Genève (Suisse), une file d’attente s’étire d’heure en heure. Des centaines de personnes viennent chercher une aide alimentaire. Scènes comparables en Syrie pour des milliers de personnes plongées dans la précarité ou encore dans les bidonvilles de Dakka, au Bangladesh. Les habitants n’ont plus de ressources pour se nourrir. Partout dans le monde, la pandémie de coronavirus a fait apparaître les nouveaux visages de la faim et de la malnutrition. Produire pour satisfaire ses propres besoins La crise sanitaire a bouleversé la chaîne d’approvisionnement et donc l’accès à la nourriture. Selon le Programme alimentaire mondial (FAO), 14 millions de personnes seront en sous-alimentation en cas de récession globale de 2%, 38 millions si elle atteint 5% et 80 millions si le repli s’élève à 10%. Parmi les réponses à apporter, les États vont devoir réorganiser les systèmes de production et de distribution des denrées alimentaires de manière à ce chaque pays puisse satisfaire à ses propres besoins.