Coronavirus: un premier décès à la préfecture de police

AFP
Des policiers effectuant des contrôles pendant le confinement, à Paris, le 24 mars 2020.

CORONAVIRUS - La préfecture de police de Paris a enregistré ce jeudi 26 mars un premier décès dans ses rangs lié au coronavirus, avec la mort d’un agent administratif hospitalisé depuis la semaine dernière, a-t-on appris de sources concordantes.

“C’est avec émotion que nous apprenons le décès de l’un de nos collègues qui avait contracté le Covid-19. L’ensemble des personnels de la PP s’associe à la tristesse de sa famille et de ses proches”, a tweeté la préfecture de police dont le logo sur le réseau social a été barré de noir.

Selon une source policière, la victime qui est le premier personnel de la préfecture de police à décéder en raison de l’épidémie, est un agent administratif qui était affecté à la direction de la police générale (DPG) et n’était pas au contact du public.

La DPG est chargée de la mise en œuvre des compétences du préfet de police en matière de citoyenneté, de libertés publiques et d’administration des étrangers. Elle s’occupe par exemple des ports d’arme, des demandes de carte nationale d’identité, passeport, permis de conduire et certificat d’immatriculation et traite les demandes de naturalisation. Cette direction compte 900 agents, selon le site internet de la préfecture de police. 

L’agent, dont l’âge n’a pas été précisé, avait été hospitalisé la semaine dernière après avoir été testé positif au Covid-19. “Ses collègues ont été immédiatement confinés”, a assuré la source policière. Il est décédé à l’hôpital.

Selon un récent rapport de la Cour des Comptes, environ 34.000 agents (hors brigade des sapeurs pompiers de Paris) sont placés sous l’autorité du préfet de police, parmi lesquels...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post