Coronavirus : la première association de victimes voit le jour en France

LExpress.fr

La gestion de la crise du coronavirus par la France attire les critiques. À l'échelle politique, des commissions d'enquête pourraient être lancées dans les prochains mois par l'opposition. À l'échelle des citoyens, une première plainte a été déposée devant la Cour de justice de la République contre Édouard Philippe, Agnès Buzy et Olivier Véran.  

LIRE AUSSI >> Le manque de respirateurs au coeur de la crise 

Pour faire front uni, une association de victimes vient même d'être créée le 19 mars dernier, révèle l'Obs. Intitulée "Corona victimes", elle doit permettre selon son avocat Jean-Baptiste Soufron, d'"accompagner tous les citoyens qui veulent faire valoir leurs droits, connaître la vérité sur ce que certains assimilent à un scandale d'Etat, ou tout simplement se faire un jour indemniser". L'association se présente comme "l'Association Française des Victimes, Malades et Impactés du Coronavirus Covid-19".  

Des témoignages demandés

Jean-Baptiste Soufron n'en est pas à son coup d'essai. Il s'est déjà investi dans plusieurs structures similaires pour défendre les droits des citoyens, dont Adelico (association de défense des libertés constitutionnelles) mais également une association contre la privatisation d'ADP. Selon l'Obs "Corona victimes" a été fondée par François Cocq.  

LIRE AUSSI >> Le manque de respirateurs au coeur de la crise 

Un site a déjà été mis en ligne et propose aux internautes de livrer leurs témoignages. L'association a été créée "suite à une succession sidérante d'éléments d'informations graves et inquiétants quant à la gestion par les pouvoirs publics de la catastrophe sanitaire provoquée par le virus Covid-19", peut-on lire sur le texte d'introduction. Le but étant d'intenter une action collective en justice.  

Une réelle attente ?

L'avocat de la structure affirme que les demandes et interrogations sont nombreuses. "Des gens dans des situations de détresse ou simplement en colère nous contactent pour dénoncer le manque de masques, de tests, l'aberration coupab...Lire la suite sur L'Express.fr

Dépistage du coronavirus : rattraper le retard, vraiment?

10 leçons sur ma deuxième semaine de confinement

Coronavirus : la propagande chinoise lancée dans une guerre de la communication

L'ex-ministre et président de département Patrick Devedjian est mort du Covid-19