Coronavirus : le Pr Annane prône "le reconfinement"

"On découvre que le coronavirus est une hydre à plusieurs têtes. On peut s’inquiéter de la multiplicité de ces variants qui ont un impact sur la manière dont le virus se propage ou cause une maladie plus ou moins sévère et c’est ça qui est inquiétant", fait remarquer le Pr Djillali Annane sur franceinfo, mercredi 13 janvier. Efficacité des vaccins sur les variants ? "Il faut essayer coûte que coûte d’empêcher le variant sud-africain de pénétrer le territoire national. Il faut que les mesures soient prises au niveau européen. Pour lutter face au variant britannique, déjà installé, il n’y a que le reconfinement, car on n’est pas suffisamment armé pour le pister et contrôler sa régulation", estime le chef du service de réanimation de l’hôpital Raymond-Poincaré à Garches (Hauts-de-Seine). "A priori, les vaccins sont efficaces sur le variant britannique. Pour le variant sud-africain, il y a des doutes, mais aucune certitude. L’ARM-Messager a la vertu de s’adapter très vite à ces mutations. En quatre à six semaines, un nouveau vaccin pourrait être produit", pense Djillali Annane.