Le coronavirus pourrait exacerber l'antibiorésistance

Julien Hernandez, Rédacteur scientifique
1 / 2

Le coronavirus pourrait exacerber l'antibiorésistance

Dans le cadre d'une infection à SARS-CoV-2, les médecins peuvent être amenés à administrer des antibiotiques à leurs patients afin d'éviter une surinfection bactérienne. En effet, selon un article paru dans la revue The Lancet, 15 % des personnes infectées admises en réanimation acquièrent une infection bactérienne à la suite de l'infection à SARS-CoV-2. La moitié des décès surviennent à cause de cela. L'antibiothérapie préventive apparaît donc en partie justifiée. Cependant, elle peut exacerber un problème encore plus grave : l'émergence et la multiplication de souches pathogènes multirésistantes aux antibiotiques. Un article paru dans la revue Science nous aide à y voir plus clair.

Une inquiétude légitime 

Les hôpitaux new-yorkais sont remplis, 50 % d'affluence en plus qu'en temps normal. Les infections secondaires au Covid-19 sont également légion. De fait, le recours aux antibiotiques devient aussi plus récurrent que d'habitude. Des unités bondées et une utilisation accrue d'antibiotiques sont les deux ingrédients nécessaires à la prolifération de bactéries multirésistantes. Même si certains médecins arguent que le personnel soignant est bien protégé, le matériel de protection est parfois réutilisé par les équipes médicales. De plus, certains patients partagent le même respirateur. Aussi, suite aux annonces du professeur Raoult concernant l'hydroxychloroquine et l'azithromycine, reprises par Donald Trump, les États-Unis connaissent une pénurie d'azithromycine. Cela ne dit rien sur les prescriptions mais on peut légitimement se poser la question de l'utilisation abusive d'antibiotiques dans le pays.

En France, la situation est similaire mais légèrement différente. Concernant les infections bactériennes secondaires « des surinfections bactériennes, soit à l’entrée, soit en cours d’hospitalisation (pneumopathie acquise sous ventilation mécanique ou PAVM) sont fréquentes. Je n’ai pas de statistiques sur les PAVM de patients Covid dans notre unité, mais sur les plus...

> Lire la suite sur Futura