Coronavirus : Pourquoi la vaccination de l’Afrique est-elle nécessaire pour les pays riches ?

Jean-Loup Delmas
·1 min de lecture

PANDEMIE - Au 31 janvier, sur les 70 millions de personnes vaccinées contre le Covid-19 dans le monde, moins de 20.000 étaient Africaines

Les choses s’accélèrent au sujet de l’aide à la vaccination contre le coronavirus en Afrique. Ce vendredi, l’Union Européenne a annoncé qu’elle allait doubler sa contribution au dispositif Covax. Ce dispositif vise à fournir cette année des vaccins anti-Covid à 20 % de la population de près de 200 pays et territoires, mais il comporte surtout un mécanisme de financement qui permet à 92 pays pauvres d’avoir accès aux précieuses doses, jusque-là inaccessibles pour eux. Suivant le même principe, Emmanuel Macron a proposé ce jeudi que les pays riches transfèrent 3 à 5 % de leurs doses de vaccins à l’Afrique afin d’y accélérer la vaccination. Le continent, plus touché par la seconde vague que la première, souffre d’un conséquent retard. Le 31 janvier, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres indiquait sur Twitter que sur les 70 millions de personnes vaccinées contre le Covid-19 dans le monde, moins de 20.000 étaient Africaines, soit 0,028 % des vaccinés pour 17 % de la population mondiale.

Les intentions européennes n’ont rien de philanthropiques. La vaccination(...) Lire la suite sur 20minutes

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi :
Coronavirus : Près de la moitié des vaccins administrés dans le monde l’a été dans les sept pays les plus riches
Coronavirus : La communication autour de l’épidémie peut-elle être légère et drôle ?
Coronavirus au Royaume-Uni : Agé de 34 ans, il obtient un rendez-vous pour être vacciné à cause d'une faute de frappe