Coronavirus : pourquoi la proposition de laisser les jeunes s'infecter est loin de faire l'unanimité

franceinfo
·2 min de lecture

Laisser les jeunes s'infecter dans l'insouciance de l'été pour limiter à terme la circulation du virus. C'est la proposition énoncée par l'infectiologue Eric Caumes lors d'un entretien donné au Parisien, samedi 1er août. L'épidémie de Covid-19 reprend en Europe et les jeunes font les titres des journaux : non masqués, festoyant sans respecter les distances de sécurité, certains d'entre eux sont accusés de contribuer à cette reprise épidémique. Durant la semaine du 20 au 26 juillet 2020, 6 407 nouveaux cas ont été confirmés (contre 4 446 la semaine précédente), et parmi eux, un nombre croissant de jeunes. "L'augmentation est plus importante chez les 15-44 ans", note Santé publique France dans son rapport épidémiologique du 30 juillet.

Pour Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, "c'est un problème délicat. On ne va pas pouvoir leur imposer le masque partout et leur interdire de se rassembler, surtout en plein été", pose-t-il. Alors, même s'il admet que "ce n'est peut-être pas politiquement correct", l'infectiologue propose de "les laisser se contaminer entre eux, à condition qu'ils ne voient pas leurs parents et leurs grands-parents. Sinon, les jeunes seront un réservoir de contamination et on se retrouvera avec une épidémie ingérable. (...) En les laissant se contaminer, ils participeront à l'immunité collective", avance-t-il. La proposition est controversée. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi