Coronavirus : pourquoi sommes-nous loin des 700 000 tests par semaine promis par le gouvernement ?

franceinfo

À l’annonce du déconfinement, le gouvernement avait annoncé vouloir mettre en place une stratégie de dépistage du Covid-19 massive. Le 28 avril, devant l’Assemblée nationale, Edouard Philippe voulait effectuer "au moins 700 000 tests virologiques par semaine" dès le 11 mai. Pourtant, les chiffres annoncés par Santé publique France sont loin de l’objectif du Premier ministre : 216 891 tests RT-PCR, détectant la présence du virus dans l’organisme, ont été réalisés du 18 au 24 mai. Pourquoi il y a un tel écart entre l’objectif du gouvernement et la réalité ? La Cellule Vrai du Faux vous explique.

Parce que c’est un chiffre basé sur une estimation aujourd’hui erronée

Devant l’Assemblée nationale, Edouard Philippe a expliqué vouloir atteindre les 700 000 tests par semaine pour correspondre au modèle épidémiologique du Conseil scientifique du 20 avril. Ce dernier prévoyait entre 1 000 et 3 000 nouveaux cas de Covid-19 par jour à compter du 11 mai. En suivant la stratégie du gouvernement qui est de tester systématiquement chaque personne symptomatique ainsi que son entourage, chaque nouveau cas de coronavirus engendrerait ainsi 20 à 25 tests selon le Premier ministre. Par semaine, cela correspondait à 525 000 tests, auxquels le gouvernement avait prévu une marge de 175 (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi