Coronavirus: pourquoi l'Espagne est aussi durement touchée par la pandémie

1 / 2

Coronavirus: pourquoi l'Espagne est aussi durement touchée par la pandémie

Deuxième pays au monde le plus mortellement touché par le Covid-19, l'Espagne a enregistré 655 nouveaux morts au cours des dernières 24 heures, portant le bilan à 4088 décès, selon le ministère de la Santé. Depuis l’annonce, le 3 mars, de la première victime de cette maladie infectieuse venue de Chine, le nombre de malades en Espagne n’a cessé de croître de façon alarmante, pour atteindre, selon le dernier décompte, 56.188 cas de contamination confirmés.

La situation est critique dans de nombreux hôpitaux espagnols, où les unités de soins intensifs sont débordées. Les professionnels de santé dénoncent un manque criant de matériel de protection, masques, mais aussi respirateurs artificiels et équipements de diagnostic.

"Les urgences sont débordées en ce moment", a témoigné à l'AFP Jorge Rivera, porte-parole de l'hôpital de Leganes près de Madrid.

Comment expliquer la situation que vit aujourd’hui le pays, point central de la pandémie en Europe?

  • L’Espagne s’est crue protégée par sa distance géographique avec l’Italie

Le virus s’est rapidement exporté hors des frontières de la Chine pour s’implanter brutalement en Italie, pays le plus touché en Europe avec plus de 80.000 cas et 8165 morts. Alors que certains voisins de l’Italie ont rapidement pris des mesures pour protéger leurs populations, l’Espagne qui ne partage pas de frontière avec le pays s’est crue à...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi