Coronavirus : pourquoi est-il important de se faire vacciner contre la grippe ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
La vaccination contre la grippe permettrait de mieux lutter contre le coronavirus... (AFP via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que le coronavirus continue de se propager à travers l’Asie et le monde, le médecin-urgentiste Gérald Kierzek appelle les plus fragiles à se faire vacciner contre la grippe, notamment pour faciliter le tri éventuel des malades en cas d’épidémie de coronavirus. Explications.

Le Coronavirus n'en finit plus de faire les gros titres. Et cela semble contrarier le médecin-urgentiste français Gérald Kierzek. "Je suis un peu étonné qu'on s'affole autant pour 80 décès de Coronavirus alors que 10 à 15 000 personnes meurent chaque année de la grippe" confie-t-il.

Dans un contexte de psychose grandissante, le médecin prône le retour à la raison : "avec le Coronavirus, on est sur de l'hypothétique, alors qu'avec la grippe on est sur du réel". Il appelle ainsi les personnes "à risque" - notamment les personnes de 65 ans et plus, les femmes enceintes, les personnes atteintes de certaines affections chroniques, les personnes obèses ayant un IMC supérieur ou égal à 40, et l'entourage des nourrissons fragiles - à aller se faire vacciner contre la grippe dans les meilleurs délais.

“Être vacciné contre la grippe facilitera le tri des malades”

"En se vaccinant, on pourrait largement diminuer le chiffre de 10 à 15 000 morts par an, puisque l'on sait que 85% des décès concerne les gens “à risque”, détaille le Dr. Kierzek. “Deuxièmement, s'il y a une épidémie de Coronavirus qui se confirme, cela facilitera probablement le tri des malades. Si les gens qui sont vaccinés contre la grippe présentent des symptômes qui se rapprochent de ceux de la grippe, on saura que c'est peut-être autre chose. Cela nous permettra de faire ce que l'on appelle le diagnostic différentiel”.

”On a l'impression que le Coronavirus est un virus mystérieux, c'est faux !”

Le chroniqueur santé rappelle également certaines vérités sur le Coronavirus : "On a l'impression que c'est un nouveau virus et que l'on en a jamais eu en France, mais c'est faux, s’insurge-t-il. Didier Raoult, un des virologistes et microbiologistes les plus reconnus en France évoque dans son laboratoire marseillais une projection de 604 décès annuels dans l’hexagone. Mais personne n'en parle. On a l'impression que c'est un virus mystérieux, c'est faux. On a l'impression que c'est un virus complètement mortel, c'est faux. Le Coronavirus, c'est comme la grippe, c'est un virus mortel chez les gens fragiles. Donc si on l'attrape, on ne meurt pas obligatoirement. Tout en restant vigilant, il faut mettre fin au fantasme du patient zéro qui infeste et tue le monde entier. Ce n'est pas parce que l'épidémie augmente et que le nombre de cas augmente que la dangerosité augmente".

”Les masques ne protègent pas de la maladie”

En attendant d’en savoir plus sur la réelle propagation du Coronavirus, Gérald Kierzek encourage la population française à adopter des réflexes de bons sens. “Ne vous affolez pas et ne vous ruez pas sur les masques, puisqu'ils ne protègent pas de la maladie. Ils servent simplement à ne pas contaminer les autres quand on est malade, indique l’urgentiste. Et adoptez les 7 mesures “barrière” pour éviter les virus de l'hiver”. Parmi ces 7 barrières universelles, plusieurs sont incontournables : se laver régulièrement les mains avec du savon ou à défaut avec une solution hydro-alcoolique, ne pas postillonner, éternuer dans sa manche, utiliser des mouchoirs à usage unique, ne pas se toucher le visage.... “Prenons ces précautions-là ! conclut Gérald Kierzek. Il y a une véritable éducation sanitaire de la population à faire en France, sans peur, sans panique”.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles