Coronavirus : pourquoi déployer des tests antigéniques dans certains lycées d'Île-de-France ?

·1 min de lecture

Un dépistage massif. Dès lundi en Île-de-France, des tests antigéniques pour détecter le coronavirus vont être déployés dans une trentaine de lycées volontaires de la région. Mais alors que le pic de la seconde vague a été franchi, n'est-ce pas trop tard pour mettre en place un tel dispositif ? Non, répond au micro d'Europe 1 l'épidémiologiste Martin Blacher. "Plus que de faire du tester-tracer-isoler, on va dépister. C'est-à-dire tester un ensemble de gens qu'ils soient cas contact ou pas."

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 22 novembre

Une contamination résiduelle importante ? 

Ce dépistage a été rendu nécessaire par la décision d'Emmanuel Macron de maintenir les lycées ouvert pendant le reconfinement. "Les seuls endroits qui ne sont pas soumis au confinement ce sont les collèges et les lycées. C'est donc là qu'on suppose qu'il y a une contamination résiduelle la plus importante. D'où le fait de déployer les tests antigéniques prioritairement dans ces établissements."

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Covid : où se contamine-t-on le plus ? Les enseignements d'une étude américaine

> Vaccin contre le Covid : quels sont les obstacles qu'il reste à franchir ?

> Covid : faut-il s'inquiéter si les maux de tête persistent après la guérison ?

> Quand est-on cas contact ? Et autres questions que l'on se pose tous les jours

> Coronavirus : les 5 erreurs à ne pas commettre avec votre masque

Plus de 13.000 élèves positifs

Et les chiffres semblent con...


Lire la suite sur Europe1