Coronavirus : pourquoi la circulation du virus demeure-t-elle élevée ?

Depuis le 1er mars, le Covid-19 a causé 24 895 décès en France et au moins 131 000 cas sont toujours positifs, lundi 4 mai. Un chiffre important, car malgré le confinement, le virus continue de circuler. Dimanche 3 mai, 345 personnes étaient toujours hospitalisées à cause du coronavirus. C'est quatre fois moins que quelques semaines auparavant, mais aussi le signe d'un épidémie encore active malgré le recul. Trop d'occasions d'être infecté "On peut encore être infecté par ce virus qui n'a pas du tout arrêté de circuler", confirme la professeure Odile Launay, infectiologue à l'hôpital Cochin, à Paris. "Malheureusement, on ne peut pas arrêter toute circulation. Il aurait fallu arrêter toute sortie et toute activité, ce qui est bien sûr impossible", explique-t-elle. Ainsi, en sept semaines, les occasions de contaminer ou d'être infecté n'ont pas disparu, loin de là.