Coronavirus : un possible vaccin qui divise en Europe

Cela pourrait être la solution à un problème qui agite le monde entier depuis des mois. Un vaccin contre le Covid-19 serait sur le point d’être élaboré par les laboratoires Pfizer et BioNTech. S’il passe les derniers tests, il pourrait être commercialisé par la suite. Pourtant, que cela soit en France ou au Royaume-Uni, c’est la crainte qui prédomine. "Tout le monde en parle mais personne n’a envie de le prendre", remarque une passante à Londres (Angleterre). Entre espoir et pragmatisme D’autres pays européens s’avèrent davantage enthousiastes à l’idée de pouvoir profiter de ce nouveau vaccin. La nouvelle a été plutôt bien accueillie en Espagne où, face à l’urgence de la situation sanitaire, plusieurs habitants interrogés ont besoin d’une réponse. Le vaccin pourrait y être distribué gratuitement d’ici le début de 2021. En Allemagne, c’est un mélange de prudence et d’espoir qui prédomine. "Je ne sais pas si c’est un vaccin sûr mais c’est le signe que la recherche continue", constate un Allemand interrogé dans les rues de Munich.