Coronavirus: port du masque obligatoire au Qatar sous peine de grosses amendes

Port du masque obligatoire à partir de ce dimanche 17 mai au Qatar, sous peine de prison et d’une lourde amende. Une mesure de lutte contre la pandémie de coronavirus dans le petit émirat de la péninsule arabique, qui enregistre plus de 28 000 personnes positives et aumoins 14 morts.
 

Jusqu’à 3 ans de prison et 200 000 rials d’amende (soit un peu moins de 51 000 euros), les sanctions sont lourdes et elles s’appliqueront à partir de ce dimanche à toute personnes ne respectant pas l’obligation de porter un masque. Le ministère qatarien de l’Intérieur précise que la mesure est valable pour tout individu quittant son domicile, quelle qu’en soit la raison, à une exception toutefois : lorsqu’une personne seule conduit un véhicule.

Avec moins de trois millions d’habitants, dont une très grande majorité de travailleurs étrangers, le Qatar affiche un nombre réduit de décès mais un nombre de contaminations relativement élevé, avec une forte poussée enregistrée ces derniers jours.

L’émirat gazier a pris des mesures depuis le début de l’épidémie, fermant mosquées et restaurants, et des consignes ont été édictées pour les ouvriers sur les chantiers de construction. Ces travaux se poursuivent notamment pour les infrastructures de la Coupe du Monde de football 2022, prévue au Qatar.